Une année 2019 en mode slow déco


4 janvier 2019

Dans un monde hyper connecté où tout semble aller à la vitesse de la lumière, nous avons de plus en plus le besoin de nous recentrer sur l’essentiel. Cette nécessité s’inscrit dans nos nouveaux modes de consommation, plus responsables et plus raisonnés, qui deviennent de véritables choix de vie. Et cette envie de ralentir passe aussi par une autre façon de penser la décoration de notre intérieur. Matières nobles, créations artisanales, objets produits en petites séries, recyclage : authenticité et savoir-faire prennent une place de plus en plus importante dans la maison. C’est décidé, en 2019, on pense sa déco autrement.

L'année 2019 en mode slow déco - Joli Place
Comme pour les vêtements, on lit attentivement les étiquettes (ou les descriptifs) avant de craquer
Être regardant sur la qualité

Fabriqués avec des matériaux de qualité et entretenus comme il se doit, les meubles et objets d’autrefois se transmettaient de génération en génération. C’est ainsi que vous avez pu récupérer les draps en lin de votre arrière-grand-mère, le bureau d’enfant de votre père et le berceau de vos aïeuls. De nos jours, l’offre de décoration est immense et la qualité des matériaux variable. Trop souvent, prix bas riment avec faible qualité : le bois est de dernier choix, s’il n’est pas carrément remplacé par des panneaux en médium (des fibres de bois mélangées à de la colle) recouverts d’un décor plastique ; quand ils ne sont pas synthétiques, les textiles présentent un grammage de faible densité, ce qui signifie que le nombre de fils pour leur tissage est réduit afin de baisser les coûts et rend le tissu plus fragile à l’usage ; le plastique remplace le métal ou le bois. A quoi bon acheter un buffet à cent cinquante euros ou un canapé à quatre cent s’il faut le remplacer tous les trois ans parce qu’il ne tient pas ? Sur la durée, le calcul est vite fait.

L'année 2019 en mode slow déco - Joli Place
Les chaises Alki en chêne massif fabriquées dans l’atelier de la marque au Pays Basque
Prendre conscience de la valeur des choses bien faites

Aujourd’hui, nous avons tendance à mesurer la valeur des meubles et objets différemment. Nous avons pris conscience du fait que la fabrication d’un objet beau et durable nécessite un design étudié, un savoir-faire pointu, une fabrication minutieuse et des matériaux de qualité. Et que cela a un prix. Si nous sommes de plus en plus nombreux à changer de regard sur la décoration, c’est aussi parce que nous sommes lassés de l’uniformisation des collections et, par là même, de celle de nos intérieurs. Nous préférons consommer moins mais bien en achetant des produits beaux et fonctionnels qui nous correspondent vraiment.

L'année 2019 en mode slow déco - Joli Place
Home Tour chez Sandra et Renaud : meubles chinés, pièces design et souvenirs de voyages pour un salon plein de caractère
Ne pas céder trop vite aux tendances

Nous revenons peu à peu de cette fast déco jetable, souvent de piètre facture, qui n’apporte que peu de sens à nos intérieurs. Et avec du recul, avions-nous vraiment besoin de ces cinq objets en forme d’ananas, de trois tapisseries en macramé et de ce buffet aux portes habillées de triangles pastel dont nous nous sommes lassés à force d’en voir partout ? Adopter la déco slow, c’est réfléchir à nos besoins et nos envies profondes plutôt que céder à toutes nos impulsions sous prétexte de petits prix. C’est faire le choix de l’authenticité et de l’émotion, avec des objets touchant nos sens pour mille raisons qui nous sont propres, au lieu de céder à la tendance du moment, trop vite obsolète. Car finalement, là est la clé pour une décoration qui nous ressemble. D’ailleurs, ces meubles et objets acquis en prenant le temps de la réflexion et en y mettant le juste prix, nous aurons envie de les conserver longtemps.

L'année 2019 en mode slow déco - Joli Place
La marque Bemz propose des housses pour tous les modèles de canapés Ikea (ici, une housse en velours pour canapé Vilme 3 places)
Se mettre à l’upcycling

L’upcycling, c’est l’art de recycler en transformant. Peinture multisupports sans sous-couche, stickers sur mesure, piétements originaux, housses de canapé, boutons de placards : avec toutes les solutions existantes, il n’a jamais été aussi simple de relooker un meuble. Les magasins de bricolage et les sites internet spécialisés regorgent de solutions pour faire du neuf avec du vieux. Pas besoin d’être un as du DIY : la plupart des transformations sont faciles à effectuer et vous trouverez de multiples tutoriels sur le web pour acquérir les techniques de bricolage qui vous manquent. Pensez aussi aux artisans tels que le tapissier pour donner une seconde vie à un vieux fauteuil, le canneur-rempailleur pour refaire le cannage d’une chaise ou l’ébéniste pour rénover un meuble ancien.