Sharing par l’Observatoire Maison & Objet


6 septembre 2014

L’échange : voilà la thématique choisie par l’Observatoire Maison et Objet, qui détecte les influences de l’univers de l’art de vivre à chaque édition du salon. Le partage d’informations, de services et d’expériences est facilité par les cultures numériques qui ne cesse de modifier notre quotidien et notre façon de vivre ensemble. Avec Sharing, les bureaux de style Croisements, Elizabeth Leriche et Nelly Rodi proposent leur vision de ces subtils changements comportementaux, qui influencent notre façon de vivre et inspirent designers et fabricants, à travers trois espaces situés dans le Hall 7.

 

Photo ©Blog Joli Place

 

Photo ©Blog Joli Place

 

Avec son installation Smart Life, Vincent Grégoire (Nelly Rodi) a choisi de mettre en scène l’échange d’informations à travers le numérique, la photo, le jeu. Il ponctue ses trouvailles du fameux pouce levé du “like” de Facebook. Baby-foot blanc, miroir “spécial selfie”,  appareils photos au look vintage, poufs imitant des enceintes : on est dans un monde ludique, convivial, coloré qui invite au partage réel comme virtuel.

 

Photo ©Blog Joli Place

 

François Bernard (Croisements) a choisi de mettre en scène  le partage d’expérience. Avec Experiential, il exprime les nouvelles connections entre la technologie numérique et la création design. Les progrès de l’intelligence artificielle permettent aux objets de s’animer, de répondre à notre besoin immédiat. D’ailleurs, notre maison sera de plus en plus investie par l’intelligence artificielle tant avec des objets du quotidien connectés qu’avec des objets d’art intelligents, tel le très poétique éclairage intérieur Inaho, projet de l’agence Tangent inspiré par les panicules de riz se balançant lentement dans le vent. Équipées de capteurs de détection humaine, elles se balancent doucement vers vous et s’éclairent en suivant votre parcours.

 

Blog Joli Place

 

Blog déco design Joli Place

 

Blog déco design Joli Place

 

Blog déco design Joli Place

 

Pour Elizabeth Leriche, la culture numérique ne menace pas l’écrit, bien au contraire. Avec Words, elle montre que les mots, dans leur dimension graphique comme dans l’imaginaire qu’ils suscitent, influencent la création artistique et design. Elle a ainsi demandé à Nendo de travailler sur une interprétation du mot “pluie” et de ses nombreuses nuances en japonais. Dans cette langue, il existe une centaine de mots pour exprimer la pluie selon les conditions météorologiques et le moment de la journée. Et Nendo a choisi de mettre les différents types de pluie en bouteille, avec une installation très poétique. Dans un monde de communication, le choix des mots justes prend une importance capitale. Comme sur Twitter qui, avec ses messages à courts, impose un véritable exercice de précision. Les artistes, designers et fabricants puisent aussi leur inspiration dans la calligraphie et l’univers typographique pour leur richesse visuelle.  Ils font ainsi entrer les mots dans nos maisons, d’une manière parfois inattendue.