Le retour de la tôle perforée


29 mars 2016

Cette micro tendance est le fruit du retour d’un matériau vintage sur le devant de la scène design : la tôle perforée. Elle a connu son heure de gloire dans les années 50 grâce au génie visionnaire du designer Mathieu Matégot qui en a fait son matériau de prédilection, a inventé un procédé permettant de la plier à l’envi et l’a joliment baptisé Digitulle. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : une tulle faite de métal qui, grâce à ses perforations, possède la particularité d’alléger visuellement les meubles qu’elle habille. Si les années 70 et 80 ont aussi été marquées par l’utilisation du métal perforé, celui-ci avait disparu de l’horizon déco depuis près de trois décennies. Bien sûr, notre engouement pour le design des trente glorieuses, symbole d’une époque pleine de promesses et d’inventivité, est à l’origine de son grand retour mais ce n’est pas l’unique raison. La tôle perforée est aussi ultra solide, très maniable et facile à marier à d’autres matières. Pas étonnant que les designers se réapproprient ce matériau. Quant aux créations de Matégot, elles sont maintenant rééditées par l’éditeur danois Gubi pour notre plus grand plaisir.

 

Lampe en métal perforé
Lampe de table Asola | Design : Evangelo Vasileiou pour Ligne Roset

 

Etagères murales en métal perforé
Etagères Dedal | Design : Mathieu Matégot, réédité par Gubi
Desserte en métal perforé
Desserte Trolley | Design : Mathieu Matégot, réédité par Gubi
Lampe acier perforé
Lampe de table Hexx | Diesel pour Foscarini

 

Plateau en métal perforé
Plateaux Tray | Ferm Living
Etagère pastel métal perforé
Système d’étagères Punctual | Ferm Living
Bureau métal perforé
Bureau Sixtius | AM.PM