Suspensions ethniques et recyclage par ACdO


9 septembre 2017

Conçu et développé entre 2011 et 2012, maintes fois récompensé par des prix et porté par des artisans du monde entier, le projet Pet Lamp est un véritable défi. Derrière cette idée se cache le designer madrilène Álvaro Catalán de Ocón, fondateur de la maison d’édition ACdO, pour qui mêler artisanat et procédés industriels est une philosophie. Avec ses suspensions PET (pour polyéthylène téréphthalate, le nom barbare du plastique dont sont faites nos bouteilles), il aborde le problème du recyclage des déchets plastiques qui polluent rivières et océans. “Considérer ce type de déchet comme une pièce industrielle permet de le transformer en objet durable. Ainsi, les rainures de la bouteille en plastique servent de support pour le tissage de l’abat-jour et le bouchon percé accueille un fil électrique coloré” déclare le designer qui aime à imaginer qu’une bouteille jetée par un touriste dans un pays lointain lui reviendra… sous forme d’objet déco. Mais plus important encore, Álvaro Catalán de Ocón a souhaité aborder ce problème global en impliquant l’artisanat local : il fait appel à des artisans sud-américains, éthiopiens et japonais pour tisser les abat-jour autour des bouteilles, préservant ainsi des savoir faire ethniques et provoquant une prise de conscience écologique. En résulte une superbe collection de luminaires colorés pourvus d’un petit twist résolument original.

suspension ethnique

suspension ethnique

suspension ethnique

suspension ethnique

suspension ethnique

suspension ethnique
©ADcO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *